Bien comprendre l'affichage dynamique

Qu'est ce que c'est ?

L’affichage dynamique est un outil de communication qui permet de diffuser des contenus multimédias, à distance et en temps réel, sur un réseau de supports d’affichage numérique placés dans des lieux publics.

Généralement, les supports d’affichage numérique sont des écrans d’affichage professionnels, des murs d’écrans, et plus rarement des vidéo-projecteurs, des bornes interactives, ou encore des écrans de télévision ou d’ordinateur. Ces supports d’affichage peuvent être placé en intérieur (magasins, vitrines, entreprises...) ou en extérieur (panneaux d’affichages géants, arrêts de bus...).

Les contenus diffusés sont des vidéos, des images, des pages internet, des graphiques, des messages animés, des illustrations, des informations textuelles, des flux RSS, des contenus sociaux, des présentations PowerPoint, des diaporamas, des animations flash, et plus généralement tout type de contenu multimédia.

La diffusion du contenu sur le support numérique est rendue possible par un matériel annexe connecté à l’écran. Aux débuts de l’affichage dynamique, ce matériel était un magnétoscope, lecteur de DVD puis il s’est transformé en clé USB ou encore ordinateur portable. Aujourd’hui, la plupart des solutions existantes reposent sur un matériel compact et dédié permettant, via une connexion internet, la mise à jour du contenu, en temps réel et à distance. Ce matériel est appelé lecteur ou player. Certains écrans et téléviseurs intègrent un logiciel embarqué permettant de se passer du matériel additionnel.

La gestion du contenu à diffuser se fait généralement via un logiciel, installé sur le poste du communicant (accessible uniquement sur l’ordinateur, ou le réseau local) ou sur une plateforme web disponible sur internet (accessible via n’importe appareil disposant d’une connexion internet). La maintenance du parc d’écrans se fait généralement via le même logiciel (ou plateforme web), mais elle peut aussi être déportée aux équipes techniques.

À noter que l’affichage dynamique est aussi connu sous d’autres noms, tels que “affichage numérique”, “affichage digital”, “affichage interactif” ou encore, plus rarement, “signalétique assistée par ordinateur”. En anglais, on retrouve les termes de “digital signage”, “digital media”, “public display” ou encore “digital out of home” ou “out of home TV”.

À quoi ça sert ?

L’affichage dynamique est un outil de communication permettant de diffuser des messages, sous forme de contenus multimédias à une audience, plus ou moins large, et plus ou moins hétérogène, dans le but de créer une relation avec celle-ci, ou de lui transmettre une information.

Remplaçant les affiches, les tracts papier, les panneaux d’informations, les ardoises et la signalétique, il présente les avantages d’être plus attractif (pour les audiences), plus souple et plus réactif (pour les gestionnaires) : les informations diffusées peuvent être modifiées en temps réel. La programmation des campagnes d’affichage peut être centralisée et automatisée, ou répondre à des critères spécifiques (date, horaire, météo, température extérieure, sexe ou âge des passants...). L’affichage dynamique permet de cibler l’audience à laquelle on s’adresse, de diversifier sa communication et de réagir rapidement.

L’affichage dynamique se présente donc comme un canal de communication innovant, pièce majeure de la transformation digitale des magasins et entreprises permettant d’engager efficacement une audience et d’adresser des messages de manière instantanée.

Comment ça marche ?

Le communiquant souhaitant diffuser une information se connecte au logiciel de gestion du système d’affichage (sur le poste dédié s’il s’agit d’un système on-premise ou hybride), ou sur n’importe quel ordinateur (s’il s’agit d’un système SaaS (Software as a Service)). Il peut alors envoyer son contenu, s’il en possède, s’abonner à des flux mis à jour en temps réel si le logiciel le permet ou créer du contenu, si le logiciel le permet. L’utilisateur choisit ensuite les écrans sur lesquels il veut diffuser, ainsi que la programmation de ses contenus. Les contenus sont enfin envoyés sur les lecteurs d’affichage qui se chargent de diffuser les médias sur les écrans.

Les solutions proposées aujourd’hui reposent pratiquement toutes sur l’utilisation d’un réseau d’échange de donnée. Il s’agit d’un réseau local dans le cas d’un système on-premise ou du réseau internet dans le cas d’un système SaaS.

Système on-premise

Le système on-premise repose sur une architecture réseau fermée. L’intégralité du matériel (player, serveur et logiciel de gestion) est installé dans l’entreprise et aucune communication avec l’extérieur n’est permise. La gestion de la communication ne peut se faire que dans l’enceinte de l’entreprise (l’ordinateur de gestion doit avoir accès au réseau local). La maintenance doit également se faire sur place, puisqu’ aucun accès à distance n’est possible. Cette solution permet d’être propriétaire de l’intégralité du matériel et d’héberger soi-même les serveurs et logiciels de gestion. L'intégration dans un système d'information existant est souvent plus simple. Elle ne permet en revanche pas d’inter-connecter plusieurs sites distants, et s’accompagne souvent de forts coûts de maintenance.

Système SaaS

Le système SaaS se caractérise par le fait que le logiciel de gestion est en fait une plateforme web accessible sur internet. Cette solution permet d’avoir un accès à l’interface de gestion de n’importe où sur n'importe quel appareil. Elle permet également de centraliser la communication multi-sites sur une seule plate-forme. Elle simplifie également la maintenance du logiciel puisque celui-ci est hébergé sur les serveurs du prestataire. En revanche, dans les grosses structures, l’intégration aux systèmes d’information déjà en place est souvent délicate.

Système Hybride

Le système hybride repose en partie sur une architecture fermée et emprunte ses caractéristiques aux deux autres systèmes. Si l'intégralité du matériel (player, serveur et logiciel de gestion) est installé dans l'entreprise, le serveur peut en revanche communiquer avec l'extérieur, par le biais d'internet. La gestion de la communication ne peut se faire que dans l'enceinte de l'entreprise (l’ordinateur de gestion doit avoir accès au réseau local). Néanmoins, le serveur isntallé dans l'entreprise peut, lui, communiquer avec internet, notamment pour récupérer des données non présente dans l'entreprise. Si cette solution permet d'élargir la gamme de services proposés, elle est aussi plus complexe à installer, plus onéreuse, et permet rarement d'égaler le niveau de sécurité d'une solution on-premise, ni la flexibilité d'une solution SaaS.

Pourquoi utiliser l’affichage dynamique ?

L’affichage dynamique est un outil complet, puissant et néanmoins complexe pouvant servir un grand nombre d’objectifs distincts et variés. Chaque cas d'utilisation trouvera ses propres avantages à l'utilisation d'un système d'affichage dynamique. Les plus courants sont listés ci-dessous.

La plupart des solutions d’affichage dynamique reposent sur internet pour la transmission des messages à diffuser. De ce fait, les informations véhiculent rapidement entre l’ordinateur du communicant et l’écran de diffusion et rend ainsi la mise à jour des contenus instantanée.

Les écrans d’affichage diffusent des contenus animés, constamment renouvelés qui attirent plus facilement l’oeil que des contenus statiques. Le message est donc plus facilement vu, et, souvent, mieux intégré.

Un même contenu peut être envoyé sur un grand nombre d’écrans, segmenté sur une partie d’un parc d’écran ou concentré sur un seul écran. La communication peut ainsi être uniforme et synchronisée sur plusieurs écrans. Une plateforme SaaS permet également de répartir le contenu sur des écrans répartis sur plusieurs sites distants.

La plupart des solutions permettent d’associer des contenus à un calendrier et des horaires de diffusion. Les contenus ne seront alors diffusés que durant ces périodes horaires. Cela permet notamment de prévoir un programme évolutif sur une journée, une semaine, un mois, un an...

Un écran permet de faire défiler des images, des vidéos et des textes dans le temps. Ainsi, un écran offre, pour une même période de temps, plus d’espace d’expression qu’un affichage statique.

Il est possible de contextualiser ses affichages et de privilégier la diffusion d’une ou plusieurs campagnes d’affichages en fonction de critères spécifiques (date, horaire, météo, température extérieure, sexe ou âge des passants...) ou d’en interdire complètement la diffusion. (Il est par exemple possible de mettre en avant la promotion de maillot de bain uniquement les journées chaudes de plus de 30°C).

L’affichage dynamique, en démultipliant l’espace d’affichage, permet de louer ou vendre de l’espace publicitaire à des annonceurs, ce qui ajoute une rémunération aux possesseurs d’écrans et finance souvent le coût du système d’affichage.

Inconvénients

Bien que l’affichage dynamique présente des atouts non négligeable quant à l’élaboration d’une communication digitale efficace, ses bénéfices sont à nuancer.

En effet, les écrans et les players consomment de l’énergie, en permanence. Certains systèmes permettent de définir des horaires durant lesquels les écrans s’éteindront, ce qui permettra de diminuer la consommation. De plus, les développements technologiques permanents des players et des écrans contribuent à diminuer de plus en plus les consommations électriques.

Par ailleurs, contrairement aux affiches papiers, s’équiper d’un système d’affichage dynamique représente un investissement initial important. Bien qu'amorti sur le long terme, l’achat d’écrans, l’installation et l’achat, la location ou l’abonnement au système d’affichage dynamique constitue un budget de départ non négligeable.

L’animation des visuels, aussi cité en tant qu'atout, peut également se transformer en inconvénients quand peu de soin est porté au contenu. En effet, animer ses contenus peut transformer les écrans en nuisance visuelle. En attirant l’oeil, un support d'affichage dynamique peut aussi présenter un danger au bord d’une route.

De plus, de part la composante électrique et électronique qu’il contient, un support d’affichage numérique est sensible aux agressions extérieures. Ainsi, il supporte moins facilement que des affiches papier la pluie, le soleil, une extrême chaleur ou un froid glacial.

Qui l’utilise ?

L’affichage dynamique est un outil très souple qui ne se limite pas à un domaine d’activité. Et puisqu’ il propose de nombreuses fonctionnalités, il séduit de nombreux secteurs différents. Ainsi, il est utilisé dans les aéroports, métros, bus, gares, ports, principalement pour la signalétique à destination des voyageurs. Il est également utilisé dans les grandes entreprises pour informer les collaborateurs. L'affichage dynamique est aussi utilisé dans les hôtels, les écoles, les musées, les institutions, les administrations, les restaurants et les hôpitaux… Enfin, il est aussi très convoité dans les magasins ou dans la rue par les enseignes et les régies à des fins publicitaires.

Contactez-nous pour tester la plateforme gratuitement et sans engagement.

Découvrez la solution CityMeo

Communiquez sur vos écrans n'a jamais été si simple

Partagez cet article

|