Engager ses visiteurs avec l'affichage interactif

Les espaces digitalisés (le magasin digitalisé en tête) sont aujourd’hui le théâtre de nombreuses animations, mettant souvent en scène des technologies innovantes et visant à proposer une expérience immersive aux visiteurs. Dans cette volonté de différenciation et cette amélioration du parcours client (à tout niveau : vitrine, accueil, attente, choix, test, achat, après-vente...), les affichages interactifs réservent un immense potentiel.

L’affichage interactif, canal de communication bidirectionnel

Un affichage interactif définit un support d’affichage, statique ou dynamique (affiche, écran…) augmenté d’une interface permettant à un visiteur d’entrer en interaction avec celui-ci, et en particulier avec le message diffusé.

L’interaction peut être à l’initiative du visiteur (appui sur un bouton, utilisation d’une tablette…) ou à l’initiative de l’affichage lui-même (déclenché par un système de reconnaissance gestuelle...). Si les frontières sont floues, il conviendra tout de même de distinguer plusieurs niveaux d’interactivité, allant du simple déclenchement sur une détection de mouvement aux jeux interactifs basés sur la direction du regard du visiteurs. La complexité et les coûts d'installation différent, de même que les bénéfices et les retours.

Les affichages interactifs sont principalement utilisés par les marques, afin d’améliorer les expériences et les parcours clients. Ces diffusions interactives, idéales pour engager les visiteurs, connaissent de forts taux de mémorisation. Elles représentent alors un canal de choix pour transmettre efficacement des messages, valoriser le savoir-faire ou simplement, grâce à des expériences ludiques, augmenter le capital sympathie

Les applications interactives de CityMeo

Lors des Innovation Days 2016 (rassemblement startups IOT et grand comptes), CityMeo présentait ses innovations technologiques dédiées au monde du retail : système de reconnaissance facial, télécommandes, synchronisations interactives et boutons connectés (Wi-Fi, 3G, bluetooth, Sigfox…). En particulier, 2 applications ludiques étaient mises en scène, offrant aux visiteurs un coin de détente au milieu des conférences techniques.

Le jeu de la roue

Application interactive - Jeu de la roue

Inspiré des jeux télévisés invitant un spectateur à faire tourner une roue sur le plateau et remporter un lot en direct (peut être 100 patates !), l’application interactive du jeu de la roue permet au visiteur de faire tourner une roue virtuelle. Après avoir renseigné ses informations personnelles (email, nom, sexe, âge, téléphone…), une roue animée, synchronisée entre l’écran et le smartphone indique au visiteur le lot remporté.

Cet exemple d’affichage interactif permet de réellement engager le client (motivé par les lots), de favoriser l’acceptation de nouveaux écrans, d’enrichir des bases clients, d’animer un point de vente, de communiquer sur des partenaires (logos, lots sponsorisés…).

Bien accueillie dans les magasins pilotes, cette application permet de dynamiser votre activité en proposant un service interactif ludique et engageant pour le visiteur et à forte valeur ajoutée pour la marque.

Le film interactif

Application interactive - Film interactif

Le film interactif propose au visiteur d’interagir directement avec la diffusion et de choisir la suite du film. À la manière des “livres dont vous êtes le héros”, le film interactif propose au visiteur de prendre les commandes de l’histoire et de décider à la place du héros. Une borne, composée de boutons physiques et connectés, invite les visiteurs à choisir à la place du héros.

Cette diffusion interactive permet de renforcer l’image de marque, au travers d’une expérience immersive et unique et de collecter des données clients (la fin du film n’étant disponible qu’après avoir renseigner ses informations personnelles). De plus, l’attention du visiteur durant sa participation au film peut être monétisé grâce au déclenchement de contenus contextualisés sur un écran annexe (Le film met en scène un héros qui conduit une voiture pour se rendre à une soirée de gala. À ce moment précis, un second écran diffuse la promotion d’une voiture de la marque du partenaire. Mieux : le modèle de la voiture change en fonction de la météo du lieu de l’expérience interactive…)

Principalement demandée dans des écoles et des musées à des fins éducatives, cette application connaît aussi du succès en point de vente.

Et demain...

Outre les codes 2D (QRcode) ou 3D, tablettes tactiles et capteurs de mouvements déjà massivement utilisés, de nouvelles formes d’interaction s’imposent dans le paysage des affichages interactifs. Les boutons physiques, capteurs de son, de luminosité, de pression, de température, ainsi que les systèmes de reconnaissance vocale, faciale ou gestuelle permettent de nouvelles expériences. La reconnaissance faciale en particulier connaît un vif intérêt, autant pour des applications publicitaires (ciblage précis) que ludiques, éducatives ou signalétiques (jeux contrôlés par le regard).

Mais ces technologies appliquées à ce domaine n’ont d’intérêt que si elles apportent un véritable service. En effet, n’importe qui peut disposer d’une tablette pointant sur son site web et appeler ça expérience interactive, mais qu’apporte réellement ce dispositif ? Qu’en retire l’utilisateur ? Quelle expérience, quel service pour lui ? Ainsi, dans ce florilèges de technologies d’affichage interactif, seules les applications interactives couplées à de réels usages correspondant à de véritables besoins sont dignes d’intérêt.

Découvrez la solution CityMeo.

Testez gratuitement la plateforme et essayez les applications interactives.

Partagez cet article

|