Les bonnes questions à se poser pour bien positionner ses écrans d’affichage dynamique

L’emplacement des écrans d’un système d’affichage dynamique joue un rôle majeur dans la réussite de celui-ci. Si l’adage : “le contenu est roi” n’a jamais été aussi vrai, faut-il encore que ce contenu soit vu, que les écrans soient allumés (mais ceci est une autre histoire), et qu’ils soient bien positionnés (par rapport à une audience cible).

Quel que soit le lieu susceptible d’accueillir des écrans, deux principales zones se différencient par leur rapport avec les personnes ciblées. Ces zones influent par ailleurs le type de contenu des écrans. Les points de passages gagneront à diffuser des messages courts, impactant, et les points d’attente pourront se permettre des messages plus détaillés et plus longs. Retrouvez le détail des différentes zones pour choisir le bon emplacement de vos écrans d’affichage dynamique sur notre précédent article. Plus pratiques, les questions suivantes vous guideront pour identifier les emplacements aux plus forts potentiels.

Les bonnes questions à se poser pour réussir le positionnement de ses écrans d’affichage dynamique

Où est le soleil ?

Et plus généralement, où sont les lumières ? Par rapport aux écrans et par rapport aux visiteurs ? Et comment évoluent elles ? L’écran sera-t-il soumis à la même exposition lumineuse le matin et l’après midi ? Faut-il prévoir un réglage automatique de la luminosité de l’écran en fonction de l’heure (fonction à rechercher au moment du choix des écrans) ? Si l’écran fait face à la lumière, les reflets empêcheront-ils la visibilité et la lecture ? Auxquels cas, est-il possible de diminuer cette lumière ? Ou d’empêcher les reflets ? Si l’écran est dos à la lumière, le contre-jour n’éblouiera-t il pas tout visiteur tentant de lire l’écran ? Maximisez la visibilité de vos messages en considérant la problématique de la lumière au moment du choix de l’emplacement de vos écrans.

Qui est la cible ?

Puisque chaque personne se déplace, stationne, attend, et évolue de manière différente, il est illusoire de vouloir atteindre tout le monde avec un seul écran. Il est alors crucial d’identifier la cible (première) d’une zone et d’un écran afin de diffuser le bon message. Si l’objectif est d’informer les salariés des évolutions en cours, faut il mettre des écrans en vitrine ? Si l’objectif est d’informer des étudiants, faut il mettre un écran dans la salle des professeurs ? Si l’objectif est d’indiquer aux collaborateurs le trafic pour le trajet de retour, un écran près de la sortie, et orienté vers l’intérieur du batiment est sans doute une bonne idée. Assurez-vous de bien identifier la cible de vos messages. Outre la garantie d’un contenu créé spécialement pour eux, c’est aussi une indication utile quant au positionnement de vos écrans.

Où se déplacent les personnes cibles ?

Les objectifs définis, et l’audience cible clairement identifiée, une des premières choses à faire est de repérer les lieux où ces personnes circulent et stationnent. D’une part, cela vous permettra d’identifier les zones qui concentrent plus de passages que d’autres (statistiquement, des écrans dans ces zones sont plus à même d’atteindre les personnes ciblées), mais aussi d’éventuels trajets privilégiés par les personnes que l’on cherche à atteindre (par exemple, contourner le patio central du hall d’accueil par la droite plutôt que par la gauche). L’analyse du déplacement des audiences cibles pourra également mettre en exergue des habitudes de déplacement à priori difficile à cerner. Par exemple, les collaborateurs entrent dans l’entreprise en contournant le patio du hall d’accueil par la droite et sortent de l’entreprise en le contournant par la gauche. Il conviendra dans ce cas d’adapter l’angle des écrans (par exemple un de chaque côté du patio) pour faire face, à droite vers l’entrée, et à gauche vers l’intérieur. De même dans un magasin, des parcours particuliers peuvent se dessiner : à vous de les repérer et de placer les écrans aux bons endroits ET de les tourner dans les bonnes directions. Tâchez donc de bien observer les habitudes des personnes que vous souhaitez cibler afin de détecter la manière dont les personnes circulent dans votre établissement, ainsi que le sens de visite : vos écrans auront plus de chance d’être vu et vos messages gagneront en impact.

Où attend l’audience cible ?

Il est souvent plus intéressant de montrer un message à des personnes qui attendent qu’à des personnes en mouvement. En effet, les messages peuvent alors être plus longs, plus détaillés, l’information transmise plus complète ainsi que mieux assimilable. De plus, en état d’attente, ces personnes sont également plus réceptives à un message, quel qu’il soit. Il est donc crucial d’identifier les lieux où les personnes (et d’autant plus les personnes que vous voulez cibler) attendent. Pour valoriser au mieux vos messages, privilégiez des écrans dans des zones d’attentes : les contenus diffusés pourront contenir plus d’informations et les visiteurs seront plus réceptifs aux messages.

Où regardent les gens ?

De manière générale, et d’autant plus pour les écrans sur des points de passage, donc, dans des zones ou les personnes sont en mouvement, il est rare que celles-ci cherchent à tout moment les écrans installés. Il est donc nécessaire d’identifier les zones qui attirent naturellement l’œil. Un écran idéalement positionné devrait interrompre la ligne de vision naturelle depuis chaque emplacement d’une zone. Nos yeux étant naturellement attirés par les autres humains, et notamment leurs yeux, un écran placé de manière à ce qu’il intercepte les regards à hauteur de tête paraît une bonne idée. De même, lorsque nous nous déplaçons, nous gardons généralement un œil sur nos prochains pas. Un écran trop haut, qui obligerait à quitter cette zone du regard serait rarement vu, ou rarement regardé bien longtemps. Intercepter le regard naturel avec des écrans, c’est donner plus de chance aux messages d'être visibles.

Le bon emplacement pour un écran, avant tout une histoire de personnes

Le meilleur contenu du monde n’aura qu’un effet limité s’il est diffusé sur un écran face au mur ! Plus généralement, si la cible des messages n’est jamais amenée à voir l’écran, vos efforts seront gâchés. Pour un impact optimal de vos messages, une bonne connaissance de votre audience cible est nécessaire. La compréhension de son état d’esprit permettra de guider la création des messages pertinents à lui montrer, tandis que la compréhension de ses déplacements permettra de positionner au mieux les écrans. Si une majeure partie du questionnement concerne l’identification de cette audience cible, c’est essentiellement parce qu’il ne s’agit pas de détecter le meilleur emplacement pour un écran, mais le meilleur emplacement pour un écran pour une audience cible (et pour un type de contenu).

Découvrez la solution CityMeo.

Contactez-nous et testez gratuitement la plateforme.

Partagez cet article

|