Se préparer #2 : Temps et efforts de mise en place


Cet article constitue le second d'une série concernant le choix de l'architecture réseau de son système d'affichage dynamique, si vous ne maîtrisez pas parfaitement la notion d'affichage dynamique, ou n'êtes pas familier avec les différentes architectures existantes, commencez par cet article : Affichage dynamique : Bien se préparer, disponible sur notre blog. Si vous avez manqué le premier article, consultez : Se préparer #1 : Le matériel

Tout projet d’affichage dynamique commence par l’installation du système lui-même. En effet, un système d'affichage nécessite des équipements physiques (players et/ou serveurs), éventuellement des équipements réseaux et des logiciels (de gestion, de création, de maintenance...). Du type d'architecture choisi dépend la complexité d'installation, la durée et les efforts de mise en place du système.

Cas des modèles hébergé et hybride

Dans ces architectures, il est nécessaire d'équiper chaque écran d'un player d'affichage avant de commencer à diffuser ses contenus. Le besoin d'équipements réseaux supplémentaire est rare (au niveau des players) puisque l'établissement client implémente en règle générale l'infrastructure nécessaire pour connecter les players au réseau local (c'est à dire des prises ethernet à proximité des players d'affichage). Un ou plusieurs serveur doivent également être installés sur le réseau (généralement dans une salle serveur) et communiquer avec les players.
Si l'installation des players peut être simple et rapide (en fonction du prestataire choisi), celle des serveurs est nettement plus complexe, d'autant qu'elle s'accompagne généralement d'une lourde configuration, du serveur lui-même, et d'autre part du réseau qui l'héberge (routeur, pare-feu...). Le prestataire ne peut intervenir à distance, et ce paramétrage requiert souvent une collaboration entre le fournisseur (qui se déplace sur site) et les équipes techniques qui possède la connaissance du réseau interne et des autorisations nécessaires. Si l’installation des serveurs est relativement rare (un serveur peut supporter plusieurs players), celle des players peut être fréquente, surtout lorsque le parc évolue régulièrement (il est nécessaire d'équiper chaque écran d'un nouveau player).
Enfin, les logiciels permettant au système de fonctionner doivent être installés sur les postes utilisés par les communicants, qui, seuls, pourront les utiliser. L'installation de logiciels propriétaires étant rarement sans problème, les efforts d'installation peuvent être conséquents. Cette procédure est relativement rare, à moins de régulièrement réinstaller les logiciels sur de nouveaux postes (pour de nouveaux communicants).


Cas du modèle SaaS

Dans cette architecture, il est également nécessaire d'équiper chaque écran d'un player d'affichage avant de commencer à utiliser la solution. La complexité de cette installation dépend évidemment des players choisis (indépendamment du modèle choisi). La configuration des players est néanmoins souvent minimale puisque le prestataire peut intervenir à distance pour réaliser lui-même le paramétrage, lorsqu'il est nécessaire. Certaines infrastructures requièrent l'ajout de matériel de connectivité supplémentaire. Il peut s'agir d'équipement de connexion à un réseau local ou directement à internet, via un réseau ethernet, Wi-Fi, 3G, 4G... Il n'y a cependant pas de serveur à installer ni à configurer, et les logiciels, souvent accessible sur internet via un site web, ne requièrent pas d'installation. Leur configuration est souvent effectuée par le prestataire, à distance, et le client peut très rapidement commencer à utiliser la plateforme et communiquer.

Comment évoluera votre parc d'écrans ?

Ainsi, l'installation un système on-premise (ou hybride) requiert beaucoup plus de temps et d'efforts qu'un modèle SaaS avant d'être fonctionnel. Néanmoins, puisque ces efforts se concentrent lors de l'installation, ils n'apparaissent qu'une seule fois. Suivant la stratégie de l'entreprise et sa propension à augmenter son parc d'écran, seule l'installation des players peut être régulière. Il conviendra alors de choisir un prestataire qui propose des players dont l'installation et la configuration sont simples et rapides.
De plus, quelle que soit le modèle du système, un délai supplémentaire peut être nécessaire si l’entreprise doit manuellement configurer ou autoriser les connexions entrantes et sortantes de chacun des players ou des serveurs (configuration des routeurs, parefeu…). Cette étape est donc également nécessaire à chaque ajout de nouveau player. En revanche elle n'est nécessaire que si le système d'affichage repose sur le réseau local de l'entreprise et n'est pas isolé sur un réseau local dédié, ou un réseau 3G.
Une architecture SaaS est donc souvent plus rapide à mettre en oeuvre, moins onéreuse et nécessite moins d'efforts qu'une solution on-premise ou hybride.

Consultez les autres articles du dossier :
- Se préparer #3 : Support technique et maintenance

Ne ratez aucun article en vous inscrivant à notre newsletter.

Chaque solution d'affichage dynamique ayant ses propres caractéristiques, demandez une expertise précise à votre prestataire avant de vous équiper.

CityMeo propose une solution d’affichage dynamique professionnelle

Sa simplicité d’installation et d’utilisation a déjà séduit de nombreux clients prestigieux et remportée de nombreuses récompenses.

Partagez cet article

|